Communiqué : Suppression des "Vélivert"

Vélivert à Saint-Chamond, c'est fini !
Vélivert à Saint-Chamond, c'est fini !


Pour nous écologistes, il ne s’agit pas d’imposer le vélo partout et à tout prix. C’est simplement un complément sous-utilisé. Le vélo serait particulièrement pertinent dans les zones 30 km/h qu'il faut développer et notamment en double-sens cyclable comme sur la route du coin, supprimée à la hussarde, sans bruit ni fracas et surtout sans information ni concertation par le Maire. Ceci à quelques jours d’un conseil municipal où le sujet n’a même pas été évoqué !

Concernant les Vélos en Libre Service, voilà ce que nous disions dans un courrier au maire de

Saint-Chamond le 15 avril 2010 :

« Nous avons participé le 16 mars à l’invitation de SEM à la présentation du système de vélos en location. Nous sommes très réservés sur les chances de réussite du projet location courte durée dans notre ville. Trop peu de stations et aucune à Fonsala, une maintenance compliquée et coûteuse, des vélos qui vont subir des dégradations, et au final un risque de perte de crédit du vélo urbain. L’absence actuelle de piste ou bande cyclable en ville, une station sur le parvis de la gare avec un carrefour très dangereux et une avenue de la Libération à la circulation automobile beaucoup trop rapide, sont certains des éléments qui nous alertent aussi sur les risques accidentogènes de cette action. Nous avons des propositions à vous faire pour développer des itinéraires cyclables. La location longue durée, si elle est attractive financièrement nous semble plus judicieuse. Elle peut permettre à certains de s’essayer sans trop d’engagement financier.

La location longue durée de vélo électrique doit permettre d’attirer au vélo urbain des curieux, freinés par les difficultés du relief. »

Nous émettions des doutes il est vrai sur les chances de succès de ces VLS sur Saint-Chamond.

En 2010, nous en avions tout autant concernant la réelle volonté du Maire de Saint-Chamond de

développer les modes doux de déplacement. La suppression de la portion de piste la plus pertinente de la ville, la réduction du nombre de vélos électriques en location et la suppression de l'aide au financement pour l'achat d'un vélo électrique sont autant de signes qui montrent clairement que les cyclistes sont gênants à Saint-Chamond.


Des doutes, nous n'en avons pas sur la pertinence d'un réseau cyclable dans notre ville, tout comme l'association Saint-Chamond Vélopôle qui réfléchit depuis quelques années déjà à ces aménagements et a fait de nombreuses propositions.

Certaines simples, peu coûteuses, comme le passage de l’ensemble des voies de circulation en sens unique du centre-ville en zone 30 pour autoriser un double sens cyclable comme la loi le permet. L’accès de la rue piétonne à vélo dans les deux sens, en créant un espace partagée piéton - cycliste, qui autorise le passage à vélo «au rythme du marcheur».

Le marquage au sol d’une bande qui matérialise le futur emplacement des pistes sur les axes principaux et secondaires du plan de développement cyclable.


On remarque cependant que la vision très conservatrice de l'équipe municipale en place ne va pas faciliter la sortie du tout-auto des années 70. Il y a un enjeu climatique, certes, mais il y a aussi celui de la santé, de la mobilité des moins fortunés, de la rapidité quand vous avez moins de 3-4 km à parcourir. Le vélo, c’est aussi très bon pour le lien social, le petit commerce. Pour les utilisateurs, c’est moins d’assurances, de carburant... Tout ça pour des investissements assez modiques !


Si cette vision actuelle exclusivement « destructrice » du maire de Saint-Chamond venait à évoluer, nous serions bien sûr prêts à participer à une réflexion sur ces aménagements.


Alain Barbasso et Patricia Simonin-Chaillot / L’Écologie pour Saint-Chamond -Les Verts