Le prix de l'eau à Saint-Chamond (communiqué)

L'eau n'est pas une marchandise, c'est un bien public
L'eau n'est pas une marchandise, c'est un bien public

Le 14 avril 2015, le syndicat des eaux Saint-Chamond/L’Horme a voté une hausse du tarif de l’eau - pour sa part variable de plus de 36%. Seule l’élue écologiste s’est opposée à cette hausse qui n’a été accompagnée d’aucune mesure permettant d’atténuer les conséquences pour les plus faibles revenus. Depuis plusieurs mois nous avons proposé la mise en place de tarifs progressifs équitables qui permettent la fourniture à tous d’un quota d’eau potable à tarif réduit, mais cette option n’a pas été retenue par le syndicat.

De plus le syndicat se tourne dès à présent vers un nouveau contrat, déléguant la gestion de l’eau à une grande entreprise privée, dont l’objectif est de faire du profit.

Les Verts se sont toujours opposés à cette option et proposent un retour à une gestion publique de l’eau, afin de garantir la qualité à moindre coût pour l’ensemble des consommateurs.


Une étude réalisée fin 2013 par un cabinet d'expert indépendant garantit une baisse de 15 à 18 % du prix de l'eau avec cette option publique. Systématiser la délégation des services à des capitaux privés pour les faire fructifier est bien une idéologie de la droite-UMP que nous retrouvons dans de nombreuses délibérations.

Nous ne pouvons accepter une telle hausse, et nous n'aurons de cesse de manifester notre désaccord, car il est possible de faire autrement.


Nous convions à une réunion publique tout ceux qui comme nous le pensent et souhaitent des explications, le Vendredi 29 mai à 18h30 salle de la Nef à Izieux avec pour thème « l'eau et les services publics ».


Alain Barbasso et Patricia Simonin-Chaillot / L’Écologie pour Saint-Chamond.