Massacre à la tronçonneuse

Place de La Valette, avant le saccage organisé
Place de La Valette, avant le saccage organisé

Partout à Saint-Chamond, disparaissent de nombreux arbres, bien souvent dans le sillage de l’installation de caméras de surveillance.

 

Ainsi à Fonsala ce ne sont pas moins de six arbres qui ont été coupés pour permettre à une caméra de surveiller les alentours au détriment du contact humain - sans parler du Cours du Dauphiné dévasté il y a quelques années à la stupéfaction des riverains !

 

A l’Hôtel-Dieu ce n’est pas moins d'une trentaine d’arbres qui a été supprimée et tout est à l’avenant... (Quant on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage, dit le proverbe).

 

Désormais les Couramiauds seront donc très "surveillés" mais pas du tout protégés du réchauffement climatique ; les arbres étant des alliés incontournables du rafraîchissement en ville (jusqu'à -2°C).

 

Lors des étés à venir, nous pourrons donc dire avec certitude que les Saint Chamonais prendront des coups … de chaleur.

Nouvelle preuve des décisions archaïques du maire !

Dernière victime en date de cette politique de bétonnisation : Place de La Valette.

Et prochainement, à qui le tour ?...