Conseil municipal d'investiture du 4 avril 2014

 

L'Ecologie pour Saint-chamond  a porté son projet et ses idées lors de ces dernières élections municipales. Nous remercions tous les électeurs et les électrices qui se sont fortement mobilisés au deuxième tour pour soutenir la liste de la gauche et des écologistes.

 

Néanmoins, une majorité d'électeurs a permis à la droite dure de gagner cette élection et d'avoir une large majorité au conseil municipal. Cette suprématie est pour nous source d'inquiétude car elle n'est pas représentative de la diversité de notre ville.

 

Par ailleurs, nous regrettons également le fait que 2000 électeurs aient accordé leur confiance au Front National sur un projet qui cultive la principalement la peur de l'autre et le sentiment d’insécurité en poussant les habitants à se barricader chez eux.

 

La responsabilité d’un politique est de favoriser avant tout le lien social et le bien-vivre ensemble. On peut néanmoins se satisfaire que la démocratie permette à ces électeurs d'être représentés au sein de notre conseil municipal.

 

Pendant notre campagne, nous, les écologistes avons porté un projet original, des idées qui anticipent et nous préparent aux modifications démographiques, économiques, énergétiques que notre monde va connaître au cours du 21ème siècle.

 

Nous avons aussi affirmé nos valeurs humanistes avec conviction dans le respect le plus total de la personne, sans attaque quelconque. Les écologistes sont très heureux de retrouver le conseil municipal après 6 ans où nous avons été tenus éloignés de la démocratie locale.

 

Nous abordons ce mandat :

 

- Avec la volonté de soutenir tous les projets que nous, écologistes, aurions pu porter.

 

- Avec le courage de nous opposer fermement dès lors que nous aurons le sentiment que les projets proposés mettent en danger le lien et la justice social, le bien-vivre ensemble, le respect de notre environnement, nos libertés.

 

- Et enfin dans l'espoir de convaincre sur les idées qui nous tiennent à coeur : l'abandon de l'A45 au profit du développement des TER, le retour à la gestion municipale de l'eau et l'arrêt de la vidéo-surveillance...